Sacredness of Snow

joyfilledblog

For as the rain and the snow come down from heaven, And do not return there without watering the earth And making it bear and sprout, And furnishing seed to the sower and bread to the eater
Isaiah 55:1-10

536035_10151500670746613_350595692_n

Our second year of divinity school a Noreastern met with a tropical storm and dropped 42 inches of snow over an evening.

The National Guard was called in- doctors and nurses were wearing disposable underwear because there was no hope of leaving the hospital- churches opened their doors to the homeless- roads closed- streets quieted.

Something magical- maybe you might even call it miraculous- happened neighbors who had been busy about their lives look up and around- noticing their neighbor- the streets were full but not with the general traffic of people rushing here or there- but cross country skiers- and strollers taking in this winter wonderland.

Big meals were made…

View original post 134 more words

This entry was posted in Uncategorized on by .

About Jonathan Caswell

Mr. Caswell has been composing poetry at least since High School. He has been on WORD PRESS for ten years and contributes to two other blogs beside this one. This blog has a Christian emphasis but all bloggers are welcome. Mr. Caswell chooses to---with permission--re[post material of interest

5 thoughts on “Sacredness of Snow

  1. Administrateursrations

    Le Levothyrox aurait perdu 31% du marché des produits à base de levothyroxine, soit un tiers des 3 millions de patients concernés, d’après l’association Vivre sans Thyroïde. Ces patients sont majoritairement retournés à l’ancienne formule, qui représente environ 20% de part de marché.
    Levothyrox

    En mars 2017, l’ANSM a demandé au laboratoire Merck de modifier la formule du Levothyrox afin d’en améliorer la stabilité, déclenchant une vague inattendue de signalements d’effets indésirables.
    CHASSENET / BSIP

    Le Levothyrox a perdu près d’un tiers (31%) du marché des médicaments à base de levothyroxine entre l’été et la fin 2017, a affirmé l’association Vivre sans thyroïde jeudi 8 mars 2018. Ce sont donc près d’1 million de Français qui ont abandonné le Levothyrox au profit d’autres traitements – majoritairement l’ancienne formule du Levothyrox, l’Euthyrox – par crainte des effets secondaires de la nouvelle formule.

    NOUVELLE FORMULE ET EFFETS INDESIRABLES. La nouvelle formule du Levothyrox a été réclamée par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) au laboratoire allemand Merck en 2012 afin de rendre le produit plus stable dans le temps. Le changement ne porte pas sur le principe actif mais sur d’autres substances, les excipients : le lactose a été remplacé par du mannitol et de l’acide citrique. De nombreux patients se sont cependant rapidement plaints d’effets secondaires. Face à leur colère, les autorités de santé ont tâché de mettre à disposition d’autres traitements, alors que le Levothyrox était en situation de quasi-monopole. Des patients mécontents ont entamé plusieurs procédures en justice. Lundi 5 mars 2018, le volet pénal du dossier a franchi une nouvelle étape avec la désignation d’un juge d’instruction à Marseille pour enquêter sur 7.000 plaintes déposées. Une information judiciaire contre X avait été ouverte trois jours auparavant pour tromperie aggravée, blessure involontaire et mise en danger d’autrui.
    Un tiers de défection du Levothyrox vers les alternatives thérapeutiques

    Pour aboutir à cette estimation d’1 million d’abandons du Levothyrox, l’association a dépouillé une vaste base statistique, publiée début février 2018 par l’Assurance maladie, sur les volumes de tous les médicaments remboursés. Les chiffres montrent, d’après Vivre sans thyroïde, que le Levothyrox a perdu près d’un tiers (31%) du marché au quatrième trimestre 2017 au profit d’autres médicaments à base de lévothyroxine (Euthyrox, Henning, Thyrofix, Euthyral…). L’ancienne formule du Levothyrox (Euthyrox) représente à présent environ 20% du marché (soit environ 600.000 patients), selon ces données. Or il y a en France quelque trois millions de malades traités. Ces chiffres sont “en contradiction complète avec les affirmations officielles des pouvoirs publics, qui assurent encore aujourd’hui que ce n’est pas une crise sanitaire”, dénonce l’association dans un communiqué.

    Selon le rapport de pharmacovigilance rendu public fin janvier 2018 par l’Agence du médicament (ANSM), le nombre de signalements d’effets indésirables attribués à la nouvelle formule du Levothyrox était de 17.310 à la date du 30 novembre. Soit 0,75% des quelque 2,3 millions de patients traités avec ce médicament pour la thyroïde. “Les autorités ne font en fait référence qu’aux 17.000 malades ayant rempli avant fin novembre 2017 des procédures complexes de signalement en pharmacovigilance, et non à ceux (un million au moins) qui n’ont pas supporté la nouvelle formule et ont changé de traitement sous supervision médicale”, objecte Vivre sans thyroïde.

    67% DE SIGNALEMENTS INEXPLIQUES. Les autorités de santé n’ont pas réussi à identifier l’origine du trouble chez 67% des 1.745 malades ayant signalé avoir subi des effets indésirables et ayant renseigné les données nécessaires (sur 17.000 signalements majoritairement incomplets). Les données renseignées montraient en effet un taux de TSH dans les normes (la TSH étant l’hormone dont le taux permet d’évaluer l’activité de la thyroïde). Enfin, les effets indésirables rapportés par ces patients étaient identiques, qu’ils soient en hypothyroïdie, en hyperthyroïdie ou aient des TSH dans les normes, “sans qu’aucun facteur explicatif ne puisse être avancé”. Les autorités de santé avaient suggéré que le très grand nombre de signalements ait été lié, outre aux effets indésirables réels de la nouvelle formule chez beaucoup, à des facteurs externes (défiance de la population vis-à-vis des autorités de santé), des “influenceurs” (personnalités connue relayant le problème), et à la couverture médiatique (journaux, réseaux sociaux).

    Liked by 1 person

    Reply
  2. Administrateursrations

    Comment faire taire un boîtier Amazon ? Le plus simple est d’utiliser le bouton marche/arrêt situé situé sur le haut de l’appareil pour désactiver les microphones. Par ailleurs, la firme de Jeff Bezos a réagi en déclarant être au courant du problème. “Nous en sommes conscients et nous travaillons a le résoudre”, a indiqué Amazon. La société a signifié son intention de changer le mot-clé auquel Alexa réagit lorsqu’on lui demande de rire afin de “limiter le risque de faux positifs”. “Nous allons changer la réponse de l’assistant pour y ajouter une phrase avant de déclencher le rire”, a indiqué un porte-parole au média américain The Verge.

    Liked by 1 person

    Reply
  3. Jonathan Caswell Post author

    Finally—-Word Press allowed me some translation. I appreciate your detailed explanation about the many factors involved! And I thank you for the time and effort it took to accurately respond! 🙂

    Like

    Reply
  4. Administrateursrations

    CAN you recall a time when you received a fine gift from a dear friend? Likely, the experience was not only exciting but also heartwarming. After all, a gift tells you something about the giver​—that he or she values your friendship. No doubt you expressed gratitude for your friend’s thoughtful gift.

    Liked by 1 person

    Reply
    1. Jonathan Caswell Post author

      Like being saved by God’s own son and His willingness to become the ultimate sacrifice in payment fo my sin and yours—being the only payment for sin that God the Father will ever accept? Oh Yeah!

      Like

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.